Commencer les classics

Il n’y a pas de bonne façon de regarder la partie classique de la série. Les sept-cent-trois épisodes ou parties peuvent faire peur au départ, mais si vous les regardez au rythme qui vous convient : un par mois, un par semaine, un par jour, vingt dans la journée, un jour vous serez désolé d’arriver au bout et de ne plus en avoir à vous mettre sous les yeux. Il ne vous restera plus qu’à recommencer !
Nous allons faire un petit tour des diverses options de visionnage et vous verrez qu’au bout du compte, cela ne va pas vous sembler si insurmontable.


Option 1 : Tout chrono, parce qu’elle le vaut bien !
Certaines personnes n’envisagent pas de regarder une série autrement que du premier épisode jusqu’au dernier, sans en sauter un, ni dévier de l’ordre chronologique. Cela se défend, bien qu’il n’y ait pas vraiment de problème de continuité dans cette partie de la série. Une variante consiste à sauter les épisodes reconstitués, qui sont plus difficiles à regarder.

Option 2 : À partir de la couleur seulement
Le Noir&Blanc peut rebuter lorsqu’on n’en a pas l’habitude. Démarrer à partir du Troisième Docteur, lorsque la série s’est colorée, n’est pas digne du cachot. Vous pourrez toujours revenir sur les deux premiers Docteurs lorsque vous serez accro… ou pas. C’est à vous de voir.

Option 3 : Du chrono par Docteur
Une autre façon de la regarder de façon chronologique, c’est de choisir le Docteur qui vous tente le plus et de regarder ses épisodes à lui dans le bon ordre. Vous passerez ensuite au deuxième qui vous fait envie, et ainsi de suite.

Option 4 : Seulement les plus importants
Pourquoi pas ? Si votre but est seulement de vous faire une idée de cette partie de la série et de connaitre les évènements les plus marquants, notre liste peut vous y aider.

Option 5 : Jumper !
YOLO ! Je saute d’un épisode à l’autre selon mon humeur. Un peu de Four, une pincée du Premier Docteur, et je reprendrais bien du Septième Docteur pour terminer. Vous l’avez compris, ici, c’est le domaine de la liberté totale. On saute (to jump) d’une histoire à l’autre sans se soucier ni de chronologie, ni même d’un Docteur en particulier.

Quels sont les épisodes importants, dans la série classique ?
Par « épisodes importants », nous entendons ceux qui ajoutent des éléments à la mythologie de la série. Tout épisode de fin ou de début d’un Docteur est important. De même que ceux voyant l’apparition d’un adversaire récurrent. C’est ce que nous allons voir ici. Bien entendu, cela contient des spoilers, puisque nous signalons en quoi l’épisode mérite sa place.

1. An Unearthly Child Le tout premier épisode (en quatre parties) de la série introduit les personnages principaux (le Docteur, ses compagnons) et une partie des éléments qui vont rester jusqu’à nos jours (comme le TARDIS et sa panne de circuit caméléon, même si la capacité du vaisseau spatio-temporel à se fondre dans son environnement n’est pas encore nommée ainsi dans cet épisode). La première partie surtout est importante. Les trois autres sont plus dispensables.
2. The Daleks Comme vous vous en doutez, cet épisode en sept parties introduit l’ennemi mythique de Doctor Who, celui qui a fait son plus grand succès.
3. Marco Polo Pour la première fois, le Docteur et ses compagnons rencontrent une figure historique terrienne. Cependant, comme cet épisode est totalement perdu (bien que très bien reconstitué par Loose Canon, avec des photos de tournage en couleur), nous vous conseillons The Reign of Terror, qui est le suivant à montrer une figure historique et qui a été restauré en dessin animé (pour les parties manquantes) ou bien The Romans qui lui est entièrement disponible (et plein d’humour, ce qui ne gâche rien).
4. The Time Meddler Ici on rencontre pour la première fois un autre Seigneur du Temps (bien qu’ils n’aient pas encore pris ce nom, à ce moment-là). C’est aussi la première fois que l’on verra le mélange d’un évènement historique et d’un élément alien dans la série, recette qui a fait fortune depuis.
5. The Tenth Planet Deux éléments importants ici : on découvre les Cybermen pour la première fois et on assiste à la première régénération. C’est la fin du Premier Docteur. La partie manquante, la quatrième, a été refaite en dessin animé par la BBC en 2013.
6. The Power of the Daleks Première aventure du Deuxième Docteur, cet épisode entièrement perdu a été refait en dessin animé en 2016.
7. The Invasion Outre les Cybermen, on retrouve dans cet épisode Alistair Gordon Lethbridge-Stewart, devenu entretemps Brigadier, et surtout UNIT, la force militaire spéciale qui va accompagner le Docteur durant toutes ses incarnations, à partir de là.
8. The War Games Très important épisode qui voit la régénération du Deuxième Docteur, mais aussi le premier contact avec les Seigneurs du Temps, son peuple et Gallifrey, sa planète. Ici, ils sont enfin nommés, mais pas la planète. En outre, c’est un excellent épisode. Ne vous laissez pas effrayer par ses dix parties, vous ne les verrez pas passer.
9. Spearhead from Space Premier épisode du Troisième Docteur et un nouvel ennemi récurrent : les Autons et la Conscience Nestène.
10. Doctor Who and the Silurians Nouvelle introduction d’un ennemi récurrent : les Siluriens (et plus tard, avec The Sea Devils, leurs cousins aquatiques).
11. Terror of the Autons À nouveau les Autons, mais surtout on découvre le meilleur ennemi du Docteur : le Maitre.
12. The Three Doctors Première décennie de la série et premier multi Docteurs. Plus un adversaire fort intéressant que nous vous laissons découvrir.
13. The Time Warrior Ici, on rencontre les Sontariens, que le Docteur semble déjà connaitre, d’ailleurs. Et pour la première fois, la planète de notre Seigneur du Temps acquiert son nom : Gallifrey.
14. Planet of the Spiders La fin du Troisième Docteur.
15. Robot Début du plus emblématique des Docteurs de la série classique : Four, joué par Tom Baker. En avant pour sept années d’épisodes dont un grand nombre sont mythiques.
16. Genesis ot the Daleks Comme son nom l’indique, nous assistons ici à la genèse des Daleks et à l’apparition de leur « papa » : Davros.
17. Terror of the Zygons On ne reverra pas les Zygons avant la nouvelle série (et The Day of the Doctor), mais voici leur première apparition.
18. The Deadly Assassin Nouvelle visite sur Gallifrey et nouvelle apparition d’un Maitre bien différent de celui que nous avions vu durant l’ère du Troisième Docteur. L’autre particularité de cet épisode, c’est que le Docteur y vit cette aventure sans compagnon ni compagne.
19. La saison 16 The Key to Time La particularité de cette saison, c’est qu’elle représente une seule histoire en six aventures avec la recherche des morceaux de la Clef du Temps.
20. City of Death C’est la première fois que la BBC tourne un épisode de la série hors du Royaume Uni et ça se passe… à Paris !
21. Shada Shada a une histoire très particulière, dans la mesure où c’est un épisode qui a dû être abandonné à moitié tourné, à cause de grèves. Il n’a ensuite pas été repris, mais a fait l’objet de plusieurs reconstitutions, plus des reprises sous d’autres formats : audiosode avec le Huitième Docteur et roman avec le Quatrième. Deux reconstitutions : une première avec Tom Baker racontant les parties manquantes et une où ces parties manquantes ont été faites en dessins animés.
22. Logopolis Épisode de la régénération du Quatrième Docteur en Cinquième.
23. Castrovalva Premier épisode du Cinquième Docteur.
24. The Five Doctors L’anniversaire des vingt ans de la série en une seule partie de une heure et demie (ou une heure et quarante minutes, selon les versions).
25. The Caves of Androzani Épisode de fin du Cinquième Docteur.
26. The Twin Dilemma Premier épisode du Sixième Docteur.
27. The Mark of the Rani Trois Seigneurs du Temps dans l’Angleterre du début du XIXe siècle et l’apparition de La Rani.
28. The Two Doctors Un épisode double Docteurs qui réunit le Sixième et de Deuxième, plus un ennemi et deux compagnons mythiques.
29. The Trial of a Time Lord La saison 23 est un seul épisode, ayant d’ailleurs le même numéro pour toutes ses parties, divisé en quatre histoires, notées a, b, c et d. La toute dernière partie est la dernière du Sixième Docteur.
30. Time and the Rani On retrouve ici la Rani (qu’on a vu précédemment dans The Mark of the Rani), mais aussi on fait la connaissance du Septième Docteur.
31. Survival Non seulement le dernier épisode du Septième Docteur, mais aussi le dernier de la série classique. Un incontournable, donc.
32. Doctor Who, the Enemy Within Le seul épisode télé du Huitième Docteur, appartenant encore à la partie classique de la série, un téléfilm de une heure et demi.

Les admins du site vous recommandent :

Ici, nous sortons du domaine de l’objectivité pour entrer de plein pied dans celui de l’amour sans raison, ou avec des raisons que nous allons vous expliquer et qui ne sont pas forcément raisonnables. Chacune des trois administratrices vous soumet donc son choix personnel, qu’elle va tenter de vous faire partager. Dix épisodes par personnes : un pour chaque Docteur classique, plus deux pour la route.

Les coups de coeurs de Mastérine

Premier Docteur The Romans. Un épisode qui se passe à Rome avec un Néron lubrique, de l’humour et une alchimie parfaite entre les personnages : le Docteur et sa compagne Vicki, mais aussi Ian et Barbara. Si je n’avais pas eu peur de vous effrayer avec un reconstitué, j’aurais choisi The Dalek’s Master Plan, dont il ne reste que trois parties sur douze. Même ainsi, il reste très bon.
Deuxième Docteur The War Games. Dix parties, ça peut paraitre long, mais elles passent comme un rien et on arrive au bout sans même s’en rendre compte. Une histoire passionnante, des personnages attachants ou effrayants, et les terribles Seigneurs du Temps, pour finir.
Troisième Docteur Difficile de choisir dans cette ère qui compte tant d’épisodes que j’adore. J’ai failli dire The Sea Devils, mais finalement ce sera The Time Monster, pour plein de raisons dont une histoire qui se passe à la fois dans le présent et un passé mythique, pour l’histoire autour du temps et pour… un personnage que je ne vous dévoile pas.
Quatrième Docteur Bien que son ère soit très riche et pleine de très bons épisodes, je n’ai pas d’hésitation pour en choisir un. Ce sera The Deadly Assassin. Gallifrey, le Maitre, des personnages de Seigneurs du Temps attachants, un passage mythique dans la Matrice, que demander de mieux.
Cinquième Docteur Là aussi, un choix difficile, car à mon gout plein de bons épisodes. Je vais prendre Planet of Fire, un épisode plein d’émotions pour moi, et drôle aussi par certains côtés. De plus, il y a des personnages bien campés, bien qu’effrayants, comme Timanov.
Sixième Docteur Ici, je n’hésite pas, ce sera The Mark of the Rani, pour le personnage de la Rani, une méchante très particulière, et ses interactions avec ses confrères Seigneurs du Temps.
Septième Docteur Remembrance of the Daleks. Tant de clins d’œil aux débuts de la série et des pistes ouvertes sur la mythologie du Docteur, qui ne furent hélas pas suivies.
Huitième Docteur Pas de choix pour ce pauvre Docteur. Son seul épisode appartenant à la série classique n’est pas très bon, hélas. Ce qui me laisse la place pour trois autres choix.
Bonus 1 The Three Doctors. Très bon épisode multi Docteurs avec un adversaire immense et attachant.
Bonus 2 The Five Doctors. Oui, j’aime les épisodes multi Docteurs de la série classique et celui-ci, malgré quelques défauts, nous offre quatre Docteurs et une multitude de compagnons, plus Gallifrey et Rassilon. Comment résister ?
Bonus 3 Survival. En plus d’être le dernier de la série classique, cet épisode s’offre le luxe d’être excellent, autant pas son scénario que par ses personnages ou sa réalisation.

Les coups de coeurs de Crazywillow

Premier Docteur Pour le premier Docteur, je préfère The Romans et The Celestial Toymaker, amusants et idéaux pour bien se détendre. Galaxy 4, m’intéresse particulièrement pour sa conclusion et sa philosophie typique du Docteur.
Deuxième Docteur Ce n’est pas trop mon Docteur préféré, pour le nombre de recons. The Enemy of the World, à l’histoire incroyable qui met en valeur les talents de Patrick Troughton. The War Games, en 10 parties de 25 minutes. Cela peut sembler long, mais cet épisode est passionnant. On y retrouve la planète du Docteur.
Troisième Docteur Pour la période Pertwee, j’adore Terror of the Autons, avec la découverte d’un nouvel ennemi du Docteur. Et pour finir Planet of the Spiders, à déconseiller si vous êtes arachnophobes. Le petit bonus multi docteurs : The Three Doctors. Un petit bijou.
Quatrième Docteur Pour la curiosité de voir la création des Daleks : Genesis of the Daleks. City of Death, rien que pour la localisation de l’intrigue.
Cinquième Docteur Étant peu fan du cinquième Docteur, Arc of Infinity est mon seul préféré, avec une personne secondaire qui en vaut le coup. Maxiiiiiiilllllllllll ! Bonus : le multi-Docteurs The Five Doctors. De nombreux Docteurs, des compagnons de partout et de toutes les ères…
Sixième Docteur Mon Docteur préféré ! Comment choisir pour celui-là. Cela est un déchirement pour moi. La saison 23 en entier… Dans cet arc, le Docteur raconte ses histoires tout en étant jugé par ses pairs. Comment ça, ça fait plus de deux épisodes proposés ? On ne compte pas en amour !
Septième Docteur Du septième Docteur, je préfère Time and the Rani… pour la Rani.
Huitième Docteur N’ayant qu’un épisode, un film, inutile de détailler. Ce film existe en VOstfr et en français. Je préfère la version originale sous-titrée. Je suis peu fan de ce doublage.

Les coups de cœur de Dragomiel FausseMyrtille

Premier Docteur The Sensorites. Parce qu’il s’agit d’une histoire où Susan est davantage mise en avant-plan et laisse transparaitre le potentiel du personnage si la BBC n’avait pas été aussi frileuse. De plus on découvre une civilisation extraterrestre non-hostile totalement différente qui nous permet de remettre en perspective.
Deuxième Docteur The Tomb of Cybermen. L’ambiance de mystère, les blagues, l’enquête et les énigmes. Il me semble que cette aventure à tous les ingrédients d’une bonne recette!
Troisième Docteur The Mind of Evil. J’aime beaucoup l’aspect philosophique sur la question du ‘’Mal’’ qu’il y a dans un être humain.
Quatrième Docteur The Invasion of Time. C’est dans cette histoire que j’ai enfin pu comprendre la force de Four. C’est-à-dire être complètement imprévisible et cinglé. Merci Invasion of Time!
Cinquième Docteur Castrovalva. Parce que Fivey est une princesse précieuse et délicate qui a besoin d’un château.
Sixième Docteur Vengeance on Varos. Even more of HIM! Plus sérieusement, j’adore la critique sociale derrière et bah… Sixie est hilarant….et je l’aime. Bon.
Septième Docteur The Happiness Patrol. Encore une fois pour l’aspect philosophique et la critique sociale. Du Doctor Who politique et over-the-top à son meilleur!
Huitième Docteur The Movie. Paul McGann étant probablement mon premier Docteur, mais j’ai des trous de mémoire sur ce sujet…

 

Bonus 1 : The Twin Dilemma. Colin Baker. Colin Baker. Colin Baker.

Bonus 2 : The Arc of Infinity. POUR MAXIL!!!!!!!!!!!

Bonus 3 : Tout le Trial. En dehors du fait que je sois totalement vendue au Sixième Docteur jusqu’à la moelle, cet arc est exceptionnel dû au fait qu’il a été réalisé à l’arrache par une gymnastique scénaristique de haute voltige pour combler la crise du hiatus de 1986. On a tricoté une saison entière à partir d’une courtepointe d’aventures isolées et créer tout un chef-d’œuvre.


Vous pouvez donner votre propre liste en commentaire, bien entendu !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s